01 mars 2012

Martyrs, un film controversé.

 

La Commission de Classification des Films avait décidé le 29 mai 2008, à 13 voix contre 12, d'interdire Martyrs aux moins de 18 ans. Laugier, conscient de ce que cela représente, prend cela comme une sanction car un film portant ce genre d'avertissement est quasiment enterré vivant, sans même pouvoir avoir une sortie digne de ce nom dans les salles, qui sont déjà peu accueillante lorsqu'il s'agit d'horreur à la française. Dès lors, de nombreuses voix se sont élevées contre cette classification, qui avait été notamment utilisée pour Saw 3 en 2006. Ce qu'il faut savoir, c'est que techniquement, une interdiction au moins de 18 est censée être attribué au film à caractère pornographique, ce qui n'est pas le cas de ces films.  Concernant cette interdiction, Richard Grandpierre, producteur et patron d'Eskwad, dit : "Concrètement, cela signifie que le film, s'il sort, ne sera pas distribué dans une centaine de salles, mais dans cinq au maximum, et que Canal + devra déprogrammer un porno du samedi soir et renoncer à le diffuser une petite dizaine de fois parce qu'il ne pourra passer qu'entre minuit et 5 heures du matin." Wild Bunch, le distributeur français, avait même décidé d'annuler la sortie française prévue le 18 juin 2008. A la suite d'un entretien avec le réalisateur Pascal Laugier, la ministre de la culture, Christine Albanel, demanda à la commission de classification des films de procéder à un nouvel examen du film. Celle-ci est finalement revenue sur son avis, et a rendu un avis, le 1er juillet suivant, proposant une mesure d'interdiction du films aux moins de 16 ans avec avertissement. Cette proposition a été validée par la ministre Christine Albanel.

Posté par furbimeilakla à 19:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Martyrs, un film controversé.

Nouveau commentaire